Connaissez-vous l’histoire de Dzaoudzi ?

0
696
Connaissez-vous l'histoire de Dzaoudzi ?

Une découverte déterminante

Une ville au patrimoine riche

Dzaoudzi est une commune de Mayotte qui a fait l’objet de fouilles archéologiques en 2011. Cela a permis de démontrer que l’ilot avait été habité avant le XIXème siècle. Il était jusqu’alors apparu évident que la cité avait abrité la capitale du dernier sultanat de Mayotte entre 1790 et 1843. Des textes montrent d’ailleurs l’influence de la ville sur la région à cette époque. Il ne faut pas oublier non plus que Dzaoudzi a été le chef-lieu de Mayotte jusqu’au milieu des années 1980, avant que celui-ci ne soit transféré à Mamoudzou.

mayotte-saziley

Une région à visiter absolument

Les amateurs d’histoire connaissent parfaitement les différentes grandes époques qui ont écrit le destin de ce petit bout de terre. Il est certain que le morne de Mirandole voit les premières traces de son occupation remonter au IXème siècle, avec la venue des premiers habitants de Petite Terre. Le Rocher de Dzaoudzi est étroitement lié au règne de Salim, entre 1790 et 1807. L’époque coloniale a effacé pas mal de vestiges de celle qui l’a précédée en ces lieux.

Des témoignages d’une époque révolue

Certains militaires en poste dans la ville ont dressé des états des lieux, au XIXème siècle. Il en ressort clairement que le Rocher était un endroit difficile d’accès dont la sécurité avait été renforcée par des murailles et des tours de guet. Trois portes étaient également fermées, le soir venu, donnant toute autorité au gouverneur des lieux de laisser entrer ou sortir les personnes selon son bon vouloir. Un canon mobile avait également été placé sur le point culminant de la cité.

Une mosquée incontournable

L’édifice religieux musulman est décrit comme un monument aux dimensions conséquentes. Elle était initialement construite avec des piliers en bois et une toiture faite de feuilles de cocotiers. Selon les mesures prises en 1838, la superficie de ce lieu de culte était importante. Elle a été détruite en 1848, lorsque le lieu de prière des musulmans a été déplacé à Pamandzi. Cela vaut le coup de prendre un vol Dzaoudzi pas cher pour s’imprégner de l’atmosphère de cette époque pas si lointaine.

Un palais de sultan remarquable

L’administration a répertorié ce monument, au même titre que la mosquée du vendredi, comme un des plus remarquables témoins de cette époque du sultanat de Mayotte. Construit en matériaux périssables, comme des palissades en cocotier et des cases en raphia, le corps du bâtiment est néanmoins en pierre. Dotée de cours, d’une salle d’honneur, cette belle demeure palatiale est d’inspiration royale sakalave. A la mort du sultan Andriantsouli, en 1846, le palais va être détruit.

2011 a permis d’en savoir plus

Les fouilles archéologiques, destinées à sauver le patrimoine de la ville de Dzaoudzi, ont permis de mettre à jour un passé plus lointain enfoui par l’époque coloniale. Des tessons antérieurs au XIIIème siècle ont ainsi été découverts, ainsi que des sépultures de rite musulman, ou encore des fragments de marmites malgaches datant des XVII-XVIIème siècles.

Comment s’envoler vers Mayotte ?

Pour découvrir Mayotte et son histoire des vols pas cher vers Dzaoudzi sont proposés par la compagnie aérienne Corsair.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here