Quelles solutions pour devenir consultant indépendant ?

1
549
Quelles solutions pour devenir consultant indépendant ?

Être consultant indépendant motive un nombre croissant de professionnels en quête de plus d’autonomie professionnelle. Si certains n’ont pas hésité à franchir le pas de l’indépendance, d’autres se demandent encore quelles sont les démarches à suivre ainsi que les avantages procurés par ce nouveau statut.

emploi-precaire-transition-prefessionnelle

Pourquoi choisir le statut de consultant indépendant ?

Plus que de choisir un statut juridique, le choix de devenir consultant indépendant résulte avant tout d’une envie de travailler autrement, faire mieux valoir ses compétences et gagner ses propres clients. Avoir son autonomie professionnelle et financière tout en se fixant soi-même ses propres disciplines, se relancer après une carrière salariale ou exercer un métier nécessitant le statut d’indépendant sont autant de raisons qui poussent de plus en plus de jeunes à opter pour le freelance. Le consultant indépendant est ainsi un expert dans son domaine et un entrepreneur autonome qui n’a aucun supérieur hiérarchique à qui rendre des comptes, mais qui est régi par des règles juridiques spécifiques.

Quel statut juridique pour le freelance ?

En effet, ce type de statut se décline en plusieurs catégories : entrepreneur individuel, auto-entrepreneur ou freelance en portage salarial. Ils comportent chacun certaines spécificités que le freelance doit maîtriser avant de se lancer dans cette aventure. Être consultant indépendant en choisissant le statut d’entrepreneur individuel nécessite une déclaration auprès de l’Ursaff, déclaration irréversible en cas de cessation d’activité car ne donnant plus droit aux allocations chômage et Assedic. Pour l’auto-entrepreneur, la déduction de charge et de TVA sont impossibles tandis que le taux d’imposition est fixé à 24,6% pour les services avec un plafond de 32 600€ annuel. Le statut de freelance en portage attire de plus en plus de personnes du fait que toute la gestion administrative est assurée par l’entreprise de portage et que le consultant indépendant bénéficie des mêmes régimes de protection sociale que ceux d’un salarié. De plus, en cas de litige ou problème de recouvrement, c’est la société de portage qui prend les devants pour réclamer le paiement.

Le problème le plus fréquent rencontré par les indépendants se situe au niveau des charges fixes comme la location de bureaux, les charges liées à la communication et à Internet. Pour contourner cela, de nombreux consultants freelance choisissent la formule du coworking qui leur permet de bénéficier d’un local où travailler et recevoir leurs clients ainsi qu’à des services connexes sans payer le prix fort. De plus en plus d’espaces dédiés à ce mode de travail se développent dans les grandes villes et où les experts en nouvelles technologies sont légion.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here